Bast parle de « la Transformation »

Message de Bast reçu en écriture intuitive le 6 juillet 2018.

Transformation

La transe en formation

Le processus passe
Par un mouvement dansant
Qui prend un rythme à la Lettre,
S’accroche à un son,
S’élève par le chant.

La transformation

Est la levure du terreau,
La fécondation de l’œuf,
L’annonce de la Nouvelle
Naissance et le faire-part
De la Mort.

La transformation

A besoin d’une fin,
A besoin d’avoir faim,
A besoin d’avoir soif
D’aventures
D’inconnu.

La transformation a besoin
D’un commencement,
D’ensemencer,
De la Terre, de l’Eau
De l’Air, du Feu

Et de l’élément
Qui contient
Tous
Les autres,

Le Grand Mystère

De la vie
Qui aime
Qui aime
Qui aime

Être dévoilé,

Réjouis-toi !

Bast parle de « la Poésie »

Message de Bast reçu en écriture intuitive le 1er juillet 2018.

Si mon message du jour était une danse,
Une danse de Vie, Mouvement, Poésie ?
Si mon message de ce jour était un air
Chanté par le Vent, une cascade de rires,
Un feu de passion, une douce caresse ?

Si mon message de ce jour allait au-delà
Des mots, dans un mouvement d’allégresse ?

Les mots permettent l’inscription dans la matière,
Le mouvement permet leur manifestation.

Au milieu d’entre tous, réside la poésie qui va parfois
A l’envers, parfois dans le sens du temps, et parfois non.
Je ne te parle pas que de la poésie des mots,
Je te parle de la Poésie du regard, de la sensation,
Du goût, de la perception des sens, des sons.

Je te parle de la Poésie qui rassemble, qui unit,
Qui donne, je te parle de la Poésie de la Grâce,

De la Richesse du Cœur,
De la joie, De la vie.

Aujourd’hui, regarde le Monde
Avec les yeux du poète

Et réjouis-toi !

Bast parle de « la Colère »


Message de Bast reçu en écriture intuitive le 30 juin 2018.

La colère
Colle l’air, empêche l’envol.
Mais une colère libérée
Entraîne une puissance colossale.

Elle permet alors, plus que l’envol,
Le bond, la propulsion
Dans des dimensions qui n’auraient
Pas forcément été disponibles sinon.

Quand tu ressens de la colère, particulièrement
Quand elle surgit sans raison apparente,
Dompte-la, prends-la en mains, ressens-la,
Place-la dans ton corps.

Et, dès que tu la sens
Suffisamment dense,
Rassemblées,
Libère-la,

D’un cri
D’un chant
D’un oui
D’un non

Elle te servira alors de catalyseur
Et te propulsera dans des hauteurs
Que tu n’aurais pas cherché à atteindre
Sans cette émotion forte.

Tu ressens de la colère ?

Alors, réjouis-toi !