Bast parle du « Jour et de la Nuit »

La flamme de la bougie qui brûle
Dans la nuit démontre que l’obscurité
N’a pas d’existence à part entière,
Qu’elle est juste une absence de lumière.

« Il fait sombre, où est la lumière ? »

Est la première question qui naît.
Voilà pourquoi la nuit aide
Au jour, comme l’obscurité
Participe à la lumière.
Oui, l’absence est une invitation
Au questionnement, à la réflexion.
La seconde question qui émerge alors
Est généralement :

« La lumière, d’où vient-elle ? ».

Encore une fois, la nuit permet
De se frayer un chemin jusqu’à elle,
De discerner ce qui n’est qu’absence
De ce qui est bien réel,
Elle ouvre la voie de la réflexion
Qui mène, sans aucun doute, à la source
Du rayonnement. Et là, naturellement,
Surgit la troisième question :

« Qui suis-je réellement ? »

Va ! découvre !
Traverse la nuit,
Traverse le jour,
Traverse les « nuits-jours »


Et réjouis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *