Bast parle des « Astres de lumière »

La Lune,
Le Soleil,

Deux Astres de Lumière
Qui, chacun à leur manière,
Aimantent les éclats dispersés,
Les rassemblent, les brodent
De fils dorés et argentés,

Et les tissent et les tendent,
Les étendent et
Les tendent encore
Et en corps,
Jusqu’à

Oser

Oser éclater et,
Une nouvelle fois,
Mettre à nu
La Lumière enfantée
Par la Lune Pleine

Et de tendre, de tendre
Encore jusqu’à

Oser

Accoucher
De l’Être nouveau,
De Naître à nouveau
Dans les Rais
Du Soleil

Ardent de
Nos Cœurs.

Réjouissons-nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *