Bast parle « d’Éclairage »

Une torche allumée soudainement
Dans la nuit peut desservir le pèlerin
En l’éblouissant, en l’aveuglant.
La torche est un outil à utiliser
Consciemment, pour éclairer
Précisément un passage délicat
Quand il se situe principalement
À l’extérieur, autour de toi et autour
De ceux qui marchent dans tes pas.
La torche, bien utilisée, peut être alors
Une aide précieuse le temps
D’une traversée commune.

Le phare, lui, n’est pas une aide
Au passage mais sert au repérage.
Il n’a pas pour mission d’éclairer
Le chemin. Il indique une direction,
Et, du sens, donne un Retour.
Mais il n’a que faire des détours.

Le soleil, lui, luit,
De jour comme de nuit,
Dans le ciel bleu
Comme dans le ciel gris,
Le soleil, lui, montre le chemin
En pénétrant par la peau, par les os,
Par le bas, par le haut, par les yeux,
Par les bouches, de part en part,
Jusqu’à ce qu’il devienne,
Au cœur du cœur, si petit,
Si minuscule que la Lumière
S’en vient, prend le relais et
Rayonne la joie d’être ton rayon,
Mon rayon, son rayon,

Notre Soleil !

Réjouissons-Nous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *