Bast parle de « ses » messages

Parlons des « mes » messages,
De ceux que tu recevais, autrefois,
Quotidiennement et, maintenant,
De temps en temps.
Parlons-en.

Observe dans quel état d’esprit tu es,
Dans quelle disponibilité tu t’offres
Pour que, de suite, les mots, fluides,
Coulent sous ta plume.
Observe.

D’où viennent-ils ?
De qui sont-ils vraiment ?
Et pourquoi naissent-ils
Juste en cet instant, précisément ?
Observe.

Oui, cet état de réception
N’est pas un autel à paroles,
Ni à des sons qui sourdent de nulle part,
Ni à des mots qui proviennent
D’un espace distinct, hors de toi, non.

Ceci est un état d’être,
D’être dans l’Accueil,
De cette partie de toi qui Sait,
Que plus qu’Une,
Elle est Le Tout,

Ce Tout qui n’a rien à voir avec
Le royaume des Dieux et des Déesses,
Mais qui est
Qui tu es, Qui je suis,
Et qui Nous le rappelle

Réjouissons-Nous !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.