Bast parle de « se souvenir »

Souviens-toi !

Souviens-toi, non pas de ce que
L’on t’a dit de faire,
De ce que l‘on t‘a prié d’ignorer,
Souviens-toi,

Non pas de ce que l’on t’a
Demandé de dire, ou de taire,
Souviens-toi, juste là,
Maintenant,

De l’Air, du Vent
Qui chante,
Qui souffle,
Et qui t’enchante.

Souviens-toi !

Du présent,
Cadeau de l’eau
Qui coule, qui glisse
Sur ta peau

Souviens-toi !

Du Feu qui s’embrase,
Qui s’enflamme,
Qui scintille de tendresse,
Qui illumine tes yeux.

Souviens-toi,

Souviens-toi surtout
Du goût de la terre,
De l’odeur de Sel,
Celle sacrée de la Mère.

Souviens-toi !

Et oublie,
Oublie-toi
Totalement,
Entière,

Pour qu’ainsi
Puisse vivre,
Cette partie de toi
Qui de se rappelle,

Qu’elle sait,
Qui Sait
Et qui
S’en souvient !

Réjouis-toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.