Bast parle de « laisser l’espace… »

Un seul mot,
Un seul son
Prononcé
Haut et fort
Suffit
Pour mettre à bas
Une montagne,
Pour accoucher
D’une évidence,
D’une clarté,
Pour dessocler
Une croyance,
Même celle érigée,
Statufiée, depuis l’éternité.

Un seul son,
Un seul mot,
Une note unique
Suffit
Pour déconstruire,
Pour désapprendre
Et faire ainsi place
À l’espace,
Au vent, à l’air
Et à la parole
Sacrée
Du Fou qui,
Habité, désarmé,
Chante en canon :

« Je m’en fous, je m’en fous »,

Du Fou qui,
Ainsi,
Réussit à
S’en remettre
Autant
Au Présent
Que totalement
À l’Esprit qui,
Librement,
Se laisse porter,
Se laisse enchanter
Par le Souffle,
Le Souffle
Qui, follement

Réjouit !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.