Bast parle de « Douceur, Joie et Amour »

La douceur est une force,
La joie une énergie sacrée,
L’amour est puissance d’unité.

Comment se pourrait-il, dès lors,
Que les doux soient faibles,
Que les joyeux soient niais
Et que les amoureux soient
Diminués d’une moitié ?
Cela ne se peut pas.

Si tu associes la faiblesse
À la douceur, je t’invite à
Regarder de plus près
La croyance qui te convainc
Que cela doit être dur pour
Y arriver, et libère-la !

Si tu associes la joie
À une idiote naïveté,
Va à la rencontre de
La blessure encore ouverte
Dans ton sanctuaire sacré,
Et guéris-la !

Si, en amour, tu recherches
Une relation qui soit ta moitié,
Va voir de quoi est faite la barricade
Érigée entre ton essence féminine
Et ton essence masculine,
Et démonte-la pièce par pièce.

Pour la déconstruire
Complétement,
Désapprends !

Désapprends encore et encore,
Tu pourras ainsi vérifier que la douceur,
La joie et l’amour ne sont pas des acquis
D’apprentissage, mais des Dons
Offerts, à profusion, à chaque
Âme en voyage.

Réjouis-toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *