Bast parle de « Dénouement »

Imagine une pelote
De fils tout mélangés,
Que tu dois démêler.
Quelle est la première chose
À faire pour défaire les nœuds
Sans en créer de nouveaux ?

Observer. Tu y es.

Imagine maintenant
Toute situation difficile qui,
Comme cette pelote, est faite
D’éléments entremêlés et
Observe-la tranquillement,
Doucement, lentement.

Puis, prends les choses les unes
Après les autres, tire-les, par un bout,
Avec une infinie douceur,
Tout en observant l’ensemble.
Donne de la fluidité,
De l’espace, du souffle.

Continue, et ce même si
Le résultat ne t’apparaît pas
Probant, ni immédiat.
Mets de la légèreté
Et surtout,
De la douceur,

Car elle est l’outil précieux et sacré qui,
À un moment donné, va rendre
Possible le dénouement.

Tu pourras, alors, tisser
Une nouvelle étoffe,
Créer un nouvel ouvrage.

Et Souviens-toi que,
Si l’intention première est
La recherche de l’harmonie,
Tout fil, quel qu’il soit, peut être
Coupé net sans que cela ne dénature
L’essence même de l’ouvrage,

Ni la puissance
Vibrante de la vie
Qui va l’animer.

Réjouis-toi !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *