Bast parle de « Devoir »

Tu ne dois rien.
À personne.
Libre est ton Âme,
Libre et Sauvage.

Sauvage au sens où Elle sait
Toujours ce qui est bon pour Elle,
Ce qui est inutile, surfait,
Ce qui est essentiel, Sacré.

Non seulement tu ne dois rien
à personne mais tu ne « dois » pas.
Le verbe « De Voir » a été détourné,
Dans votre Monde, de sa signification première.

De Voir n’est pas une obligation,
C’est une invitation à voir
Par tous les Sens, depuis
Le cœur du Cœur.

Et, de ce Sanctuaire,
Rien ne peut surgir qui soit lié
À une quelconque obligation,
Comprends-tu ?

Continue donc à te laisser guider
Par la Joie, Elle est la Flèche directrice
De la précieuse Boussole qui est
Aimantée par le Cœur M’Aime.

Réjouis-toi !

 

Bast parle de « Rêve Sacré »

Rêves-tu en noir et blanc ?
Non. Dans tes songes, les couleurs
Précèdent même les images.

Si je te pose cette question, c’est pour
Que tu comprennes que chaque être
A sa propre façon de rêver.

Il n’y en a pas une meilleure que l’autre
Mais la qualité et l’intensité des rêves
De couleurs font qu’ils restent
Plus facilement en mémoire.

Et ce qui se rappelle peut être manifesté.
Si un rêve n’imprègne pas la mémoire,
Il y a risque qu’il se dissolve
Dans la masse illusoire.

La mémoire est le berceau
Des rêves, la Mer
De leurs océans.

Y puiser la mémoire de Ton Rêve
Permet d’acquérir à la fois
Ta Force et la Puissance

De tous ceux qui ont rêvé
Des mêmes couleurs que toi,
Depuis le début des Mondes.

Manifeste ton Rêve Sacré.
Il va aider à mettre de la couleur
Dans les songes des êtres

Qui ne rêvent qu’en noir et blanc
Et qui ne peuvent pas encore
Se souvenir de qui ils sont vraiment.

Réjouis-toi !

Bast parle du « Laisser faire »

Laisse faire.
Laisse les éléments
Se poser, se soulever mutuellement,
Repartir et se reposer ailleurs.

Laisse faire.

« Laisser faire » signifie
Se laisser guider,
Se laisser porter par la Joie

Et l’Amour,

C’est Aimer être guidée,
Aimer se sentir vibrer,
Aimer créer,
Aimer Aimer.

Aujourd’hui, laisse faire,
Et savoure la Douceur, la Joie,
Le Don, la cascade d’Abondance
Qui se déversent dans Ta Vie,

Et réjouis-toi !